Pacotille ou Bécotille

De Paul Gonze
Aller à : navigation, rechercher

 Extrait de L'espère luette          

En bon macho, il ne porte aucun bijou

si ce n'est les filles qu'il accroche à son cou.

 

Quelle est la femme qui ne s’admire autant dans ses bijoux de chair que dans ses joyaux les plus chers ? Et qui ne sait qu’ils vitraillent sa personne autant qu’ils affinent les réflexes de ses séducteurs ? De là à insinuer que les diverses pièces d’orfèvrerie que La Divine a reçu anonymement en cadeau avaient pour objectif pervers de modeler Son portrait… et de moduler mes actes… de nous altérer l’un l’autre, il y a de la marge.

Toujours est-il qu’à chaque équinoxe d’automne, une mystérieuse mythomane expédie à notre Monarque un anodin colis. S’excusant, dans la lettre qui l’accompagne, de ne pouvoir, pour raison d’état, dévoiler sa véritable identité. Se targuant cependant d’être l'occulte gardienne des bijoux de La Famille Royale. Équivoque qui a encouragé Son Altesse, on peut La comprendre, à ne refuser aucune de ces breloques. Ainsi, pendant des années, jusqu’à cette dernière lettre :

 

A Xanadou,

Sous la lune rousse d’Automne

 

Majesté,

 

Ne me refusez pas le privilège d’encore une fois accaparer un peu de Votre temps en vous invitant à déflorer le modeste cadeau qu’à Votre intention, j’ai joint à cette missive. Le désir que j’ai de Vous émouvoir n’ayant d’égal que la dévotion avec laquelle j’ai embrouillé mon regard de myope et tétanisé mes doigts de maniaque à monter cette dernière bricole, j’ose espérer qu’elle Vous travaillera l’âme encore plus intimement que celles qu’il Vous a plu de déjà accepter

Je songe notamment à la paire de coquillages chinois, à ces cônes de vermeil à la pointe rehaussée d’un rubis sang de pigeon qui moulent si scrupuleusement la pointe de Vos seins qu’aucun artifice n’est nécessaire pour les maintenir dans leur enviable position. Ni pour qu’ils ouvrent, au creux des paumes de Vos adorateurs, des stigmates plus écarlates que ceux de tous les martyrs de la chrétienté.

Je pense aussi à chacun des sept cabochons - opale de foudre, ambre de lune, olivine maligne, écume de Cassiopée, molaire de chimère, œil de tigre et comprimé de rosée - qui, logé au creux de Votre nombril, embaume, au gré de Vos humeurs, le mystère de Vos nuits. En effet, leur pourtour, micro-perforé, communique avec une poche qu’obture une membrane de caoutchouc que la plus imperceptible contraction de Votre plexus solaire compresse, provoquant l’émission de buées odorantes alourdies de phéromones subrepticement aphrodisiaques. Est-il amant, dites-moi, qui ait pu y rester insensible ?

Je pense enfin à Votre ceinture de lubricité, à ce triangle d’Astrakhan noir qui, par des chapelets de corail rouge, liane Vos poignées d’amour et qui, à hauteur de Votre nid de tendresse, s’échancre en une étroite boutonnière ourlée de toutes Vos dents de lait ; disposées, à la manière des crochets du cobra royal qui, montés sur pivot, s’effacent vers l’intérieur pour les mouvements d’enconnage et se redressent en cas de déconnage. Rien qu’à  penser à l’imprudent pris à la gorge et à son implacable fuite en avant dont l’unique sursis est Votre Grâce, toutes mes lèvres s'assèchent.

Comment, après d’aussi particuliers pièges-à-cons, ai-je pu avoir la fatuité de croire pouvoir encore, ne fût-ce qu’un instant, retenir le regard de Votre Altesse si ce n’est en ayant une aveugle confiance dans Son ouverture d’esprit et Sa profondeur d’âme ? Ci-joint donc une petite main de gloire en or noir. Au creux de la paume que cachent l’index, l’annulaire et l’auriculaire repliés sous le pouce, un diamant rose de l’eau la plus trouble. Au bout du médius dressé, couvrant l’ongle, une perle dont l’orient bleuté compense la petitesse. L’usage de ce scapulaire ? Pointer, suspendu à Votre cou, l’entonnoir de Votre gorge de la même manière que des doigts ecclésiastiques indiquent quelque sublime au-delà derrière les rondeurs des cumulo-nimbi. Sa seconde et plus fantasque mission ? Être l’emblème du pouvoir de  l’Impératrice des Lilliputiens. En termes plus crus, servir d’égosilleur, par Votre Royale entremise, à tous Vos glandus. Une brève explication, si Vous m’y autorisez. Quand l’un de Vos chevaliers servants Vous approchera, vaniteusement précédé de son mignon et le confiera vassalement entre Vos augustes mains, peut-être daignerez-Vous y accélérer la montée des fluides sympathiques. Pour ce faire, il Vous suffira de glisser délicatement entre les babines de la fontanelle qui bée au sommet du bonnet du benêt, l’index perlé de Votre main de Gloire puis y simuler le doux ressac des vagues ou y battre furieusement la chamade. Ainsi, disposerez-vous du pouvoir miraculeux, avant d’adouber Votre damoiseau, de lui faire pressentir mieux que platoniquement, les affres et délices qu’en d’autres positions, les sabreurs de son espèce Vous font, nous font goûter.

En la pieuse espérance que Vous trouverez, dans ce modeste gage de ma discrète affection, autant de joies que j’en éprouve à le rêver réchauffé par Vos doigts, je demeure, Majesté,

 

votre très fidèle servante

Lôre des Ôrores

Gardienne des Bijoux de la Famille Royale

 

 

A little too much qui mit la puce à l’oreille de ma Souveraine et Lui fit suspecter l’identité de celui qui, court-circuitant R. & V., cherchait de plus pernicieuses manières de La posséder. Que pouvais-je donc attendre d’Elle sinon de La voir prendre Sa revanche dans un style tout aussi sournois ?

Un mois plus tard, Elle assurait la promotion de cette ultime confidence en faisant de la main de gloire la décoration la plus prisée d’Onirie. Ainsi fut-elle attribuée à tous ceux qui, par leur savoir-faire et leur doigté, en diplomatie comme en cordonnerie, en affaires comme en vacances, aux armées comme au lit, contribuaient au rayonnement de Son empire.

L’étiquette de ce nouvel ordre autorisait ses membres à porter leur signe distinctif en bandoulière ou en pendentif. Ils avaient aussi le privilège exclusif de se peindre l’ongle du majeur gauche en bleu et se reconnaissaient au travers de l’ésotérique devise :Bénie soit Celle qui mieux le panse.à tout moment, Elle Se plaisait à me rappeler que le jour viendrait où Elle m’honorerait aussi de cette distinction… puisqu’Elle l’avait même décernée à une lavandière.

°   °

°

1 -  Altérer: étymologiquement, décomposer, fragiliser, ouvrir à l’autre; En géologie, processus provoquant une désagrégation de la structure primaire de la roche et parfois son enrichissement secondaire en or, diamant, cuivre, zinc ou plomb…

2 -  Faut-il L’en blâmer alors que tant de Présidents d'Absurdistan, anxieux de prévenir de vagues accusations de prévarication, prétendent léguer ces "encombrants cadeaux" aux bonnes sœurs et à leurs œuvres.