Merveilleuse et Misérable

De Paul Gonze
Aller à la navigation Aller à la recherche

Ceci n'est encore qu'un très mauvais brouillon,

un soufflé qui n'est pas encore passé au four!

Mais qui allumera le four? Vous peut-être?

 

En gastronomie comme en érotisme ***, ne négligez jamais la mise en scène ni la direction des acteurs. Exemples:

  - Servie dans une écuelle en bois pour être savourée avec deux cuillères de vermeil, une soupe de potimarron émaillée de dès de poivrons rouges et jaunes entre deux monticules de chiffonnade de concombre persillée et aillée comme un bustier pigeonnant en soie de Chine rouge de Chine dans l’entre-bâillement d'une veste Mao bleu de Nîmes,

   - Proposée dans un bol en grès, une jolie petite truffe blanche découpée en un joli petit cube entouré de douzaines de douzaines de raclures de Parmesan recouvrant un embrouillamini de spaghetti à l'encre de seiche cuit al dente - plus une tomate cerise - comme la mouche noire posée au bord de la fossette ornant la joue gauche constellée autant que la droite de tâches de rousseur sous la blonde chevelure plus crollée que bouclée de la jeune marquise - rouges-cerise ses lèvres,

   - Brillant de mille feux sur la croûte dorée de la Galette des Rois ou plutôt de la Reine au point de faire oublier la  modeste fève cachée en son mitan comme une vraie perle ballotant au dessus d'un nombril peut distraire de l'autre qui palpite, plus rose que l'aurore aux doigts de rose, dans les ténèbres du buisson. Ardent, le buisson?

Et, dans la logique des chauds-froids, salés-sucrés, ne jugez pas inutile de pimenter les saveurs en inversant les rôles. Exemples:

   - Á la façon de ce vieux loup du Stock Exchange Market de la City qui coupa le souffle à sa vicomtesse en sonnant à la porte de service de leur château en salopette rouge, une casquette de communiste irlandais ombrageant sa calvitie;

   - Dans le sillage de cette Présidente de la Cour de Cassation que sa chère et tendre stagiaire, incitée à jouer au détective, retrouva, habillée d'un loup vénitien plutôt que de sa robe de magistrate, derrière la vitrine aux néons fluorescents du quartier rouge d'Amsterdam;

   - Tout comme ce boucher des Ardennes (spécialité saucisson de sanglier à l'ail des ours) qui entourloupa sa beurrière déguisé en Petit Chaperon Rouge s'impatientant d'être mangé par la Grande Méchante Louve.

   - Ainsi... mais assez sur ce sujet! N'est-il pas plus important, plus urgent, de "genrer" tous les domaines et donc même celui des pâtisseries en annonçant par exemple, au bas du menu du festin que vous comptez offrir à l'Unique,  

   - une Baba au Rhum devant un Éclair au Chocolat... ou une Tartelette aux Fraises au-dessus d'un Cornet de Crème à la Vanille... ou une Pomme de Terre tout contre un Saint-Honoré... ou une Orange Givrée sous une Crème Brûlée (car ne faut-il pas, ici aussi, faire preuve d'ouverture d'esprit?) ou ...une Tête de Nègre face à une demi-douzaine de Pets de Nonne (donc sans un quelconque préjugé) ... voire même une Religieuse entre un Jésuite et son Sacristain (certaines extases se partageant tout comme s'adore la Vaine Trinité)... ma préférence allant indubitablement à la Merveilleuse pour un Misérable  ou à la Misérable pour un Merveilleux

 

 * * * : et comme en poésie au travers du grammage et du velouté du papier, de la fluidité et de la noirceur de l'encre, du corps et de la police des caractères... parfois soulignés, italiqués, grassouillés voire raturés.  

Remarque: de la troublante correspondance entre la fantasmagorie du Yin et du Yang et le fait que la femme jouisse d'un con, d'un vagin et d'un clitoris tandis que l'homme s'enorgueillit d'une verge ou d'une queue et de deux couilles. Oui, je sais, en patois et en argot, il y a pléthore d'autres mots, exceptions qui confirment la règle!

Autre remarque: Toutes les bières même la Jupiler (supposée réservée aux Hommes), même la Trappiste (alors qu'il n'y a aucune moniale à la Trappe) et évidemment la Pécheresse et la Foufoune sont ou blondes, ou brunes ou noires mais savoureuses alors que tous les alcools, whisky, rhum, cognac, gin, pequet (sauf, pourquoi donc, la vodka) sont plus ou moins forts et que toutes les eaux, de source, de feu, de vie, peuvent être bonnes, très bonnes certes mais jamais divines à l'égal de la mielleuse....  Les mots auraient-ils leur raison que la raison ne connait pas?

 

et de l'aigre-doux?