Le TalisMan

De Paul Gonze
Aller à : navigation, rechercher

<<<                       O                       >>>


Tiare.jpg
   

J'ai foré de part en part une graine d'eucalyptus, en ai souligné les nervures et la face avant à la peinture d'or puis ai serti une chainette d'or dans sa rainure périphérique. Le pendentif obtenu fait écho à une autre semence de générosité produite à des millions d'exemplaires. Il atteste de l'exubérante créativité d'une nature dont nous ne sommes trop souvent que le repoussoir.

Une suggestion quand à la manière de porter ce joujou: Pourquoi, si tu arbores un anneau d'or dans ton appendice nasal, au milieu de ta lèvre inférieure ou au bout de ton menton, ne pas y suspendre le TalisMan de manière à ce qu'il tintinabulle entre les pointes de tes deux seins plutôt que de se vautrer au fond du sillon luisant de sueur de ta gorge? Ne serait-il pas aussi attractif que le piège à ours consistant à suspendre au bout d'une longue corde un gros rocher anguleux oscillant à une quinzaine de centimètres au dessus d'un gâteau de miel? Gâteau de miel ne pouvant qu'appâter le monstre des alentours qui, pour lécher son péché mignon, écartera la pierre d'un coup de patte... qui reviendra percuter le crâne du gourmand qui, énervé, repoussera plus violemment la pierre...  qui reviendra colisionner encore plus fort l'animal enragé qui ... jusqu'à ce qu'assommé, notre géant s'écroule, le crâne ensanglanté, dans le gluant nectar.