Le Jeu des 36 erreurs

De Paul Gonze
Aller à : navigation, rechercher

Cette installation, signée par Aurore D’UTOPIE et Krepuscula GOULAGSKY, a été réalisée dans le cadre de l'exposition Mut-Art (et si la cigale était le futur de la fourmi) qui s'est tenue à la Médiatine entre le 30 juin et le 16 août 2009. Elle a ensuite été remontrée, avec les principales autres oeuvres de Mut-Art, dans la Bibliothèque des Sciences Exactes de l'université de Louvain-la-Neuve.

Le propos était de mettre en résonance divers mythes associant ou confondant les dieux, les hommes et leurs multiples et contradictoires représentations.

Dans les deux lieux, l’intervention a été appréciée pour sa cohérence et sa richesse formelle même si certains ont trouvé qu’elle demandait trop d’attention, qu’elle n’était pas d’une facile immédiateté. Ce n’est pas la première, ni la dernière fois, que l’on formule ce reproche à TOUT.

Pour ceux qui donc veulent s'en donner la peine, voici quelques détails sur un

 

                              Heptatyque multimédia sonorisé et interactif
                                                         

    
Mut-art Vue d'ensemble.jpg

 

                                                                                                          1
                                                                                              
23456
                                                                                                           7

1: Jeu de la main chaude disputé entre Vénus (naissant de la mer par Botticelli), Yahwé et Adam (de la Genèse par Michel-Ange).

2: Pain d’argile patientant sous une côte de mammifère, une court-pendue et un dé de poker et devant une sanguine philactérisée d’Harun Yahya, zélateur du créationnisme.

3: Carrousel associant 36 "Cygne séduisant Léda" avec autant d’"Ange annonciateur à genoux devant la Vierge Marie" tournoyant au dessus d’un assemblage de galets de plage et œuf de pigeon ayant touché la floche, sur dalle de marbre de Visé.

4: Bière de marbre royal tachée de sang coagulé pour vieille figurine de fonte (jEsUS ↔ ou vEnUS) sonorisée par Richard Avaert sur lit de velours, plumes, parfum de rose et caricole… (à entrouvrir religieusement).

5: Dalle d’argile métamorphique pour pain de viande sur lit de salade de blé et calice de vin rouge, prélude à une performance culinaire que pourrait arbitrer une trinité de Minotaures (par George Fréderic Watts), méditant devant "L’escargot de l’éternité" (par Francesco del Cosa), "Ecce Homo" (par Albrecht Dürer) et "L’Agneau Mystique" (par les frères Van Eyck).

6: Crâne trépané de mauvais joueur avec lunettes de myope, billes de verre et nez de clown (clin d’œil à Xavier RIJS) suspendu devant un portrait d’anonyme et à la verticale d’un cône de cendres, poussières, étoiles…

7: L'oeil  de DJEU... (donc celui de l'Autre, le Vautre?).