INCANT-AIA

De Paul Gonze
Aller à : navigation, rechercher
     
Incantaia couverture avant petit.jpg

                                                                                              

Ce

troublant

ouvrage triangulaire

compile pour Son bonheur

trente trois équivoques triphographies

à lire la tête en bas ou en haut à gauche ou plus à droite 

 

entre autres

le remords de Cranach, le mille-pattes de Fontainebleau, l'épineuse de Courbet, l'ombilic de Goya, l'abyme du Titien         

voire même
                                                                                De Bouclées en Crollées de Lambeau

... /// que des La Récréation, pauvres resucés des sublimes chefs d'œuvre de nos maîtres! ... Libre à vous de vous choisir un despote ou un dieu. Pour ma part, je ne m'en reconnais aucun en ce Vol de Nuit de Kisling  tramé d'illusions et tissé de MEsSONGES = MEnSONGES.. théâtre, bordel ou île déserte que je rêve ou qui me rêve... Mais pourquoi refaire ce qui encombre le grenier de vos souvenirs? ... Eh oui, lorsque je dépoussière l'antiquaille, je la trouve souvent bien faite, je ne suis pas si difficile ... Si bien roulée, la chatte, que je ne vois pas pourquoi je me fatiguerais à en imaginer de plus angulaires variantes ... La paresse, vous dis-je, oui la paresse, moteur de toute évolution et de nos chimériques progrès ... La chose est commune, plutôt banale, semblable aux gestes de toutes les sirènes qui, en enfantant leurs filles, copient leurs mères... Plutôt vulgaires et de mauvais goût, j'en conviens! Aux yeux de ceux qui savent ce qu'est le bon goût, la bonne éducation, les bonnes mœurs et ne sont point allergiques à la puanteur de ce qui est mort-né ... L'horreur, l'effroi, l'angoisse ? ... Rien que pour l'inutile plaisir ... Puisque tu ne reconnais aucun acte de propriété édicté par quelques collectionneurs constipés, capitalistes spéculateurs ou gardiens de musées sur le dos puis la tombe des artistes, des travailleurs... Ce triangle est un jardin où tout le monde sème et cueille des pensées ... Ils sont morts et bien morts, les perroquets (ou les libellules) dont je m'inspire et leurs âmes, s'ils en ont une, ne peuvent que frémir ici du plaisir que je leur redonne un souffle de vie ... Elles, elles m'ont donné la vie... Et mort, j'aimerais me retourner dans ma tombe quand une éphémère en prière consacrera un peu de son temps à me cloner, me métisser, me batardiser: la jouissance papillon de ce viol! ... Hymne incantatoire ... AIA, AWA, EWA, onomatopées originelles soupirées ou criées par notre ancêtre entre les bras des mères, femmes, filles qu'aujourd'hui nous appelons Maia, Layla, Vanya, Dalida, Sabrina, Catina ... Oeuvres d'art, patrimoine de l'humanité, qui sont à tout le monde et pas seulement à ces veinards d'artistes qui, plutôt que d'aller au turbin, ont le loisir de se masturber dans leur tour d'ivoire et jouissent de les démultiplier ... Elles, elles font de la vie ... Il est vrai que dans les musées, plus de 90 % des nus sont féminins et moins de 10 % des artistes sont des femmes ... Mais je suis de la même engeance: je sais lire et écrire, je n'ai pas trop faim de pain et, sans trop de vâgues à l'âme, me gargarise à l'idée d'engendrer "une chose de beauté qui sera une source de joie pour l'éternité" ... La verdoyante fascination ! ... Des innombrables fille-mères dont Giorgione, abusant de sa belle endormie, ignore être le père artificiel? Bien sur que c'est à vendre à ceux qui ont de l'argent à perdre ... D'ailleurs je ne peux pas, elle est trop belle, cette extraterrestre, trop vraie alors que moi, je ne suis qu'un(e) faussaire égaré(e) dans la brume ... Trente-trois conneries, au moins ... L' éclair de génie, la seconde d'extase, la sublime illumination qui ne peut se recevoir qu'en s'oubliant, se donnant, s'aban-donnant ... Minotaure en son labyrinthe devant lequel fuir pour ne se perdre inéluctablement qu'en Elle ... Il avait rêvé de planter sa pancarte dans le mitan triangulaire du cosmos: "Not For Sale" ... Le collagiste? Un fainéant et un voleur aux doigts crasseux qui jonche votre salon de confettis! Avant l'avènement de l'Informatique et de Son Saint-Esprit virtuel ... Plus surréaliste que virtuel! ... T’inquiètes, ça ne rime à rien, Marcelle … Vous me flattez mais je n'ai jamais adhéré à une quelconque secte ... Quelle image de la femme! Ou plutôt quelle absence de l'homme ...le vertige devant la vie, son attirance ... puis s'étendre dans l'herbe, fermer les yeux et se saouler de Son parfum ... au-delà, il fait de plus en plus froid, de plus en plus noir ... /// 

 

Incantaia arrière.jpg
    

Chacune de ses triphographies, imprimée sur papier avec des pigments, étant susceptible d'être tirée à 12 exemplaires numéroté de 001 à 012, plus une épreuve d'artiste et vendue 222 € pour une longueur de côté de 45 cm (d'autres formats à d'autres prix étant envisageables)