Bréviaire d'Érotomanie Gourmande

De Paul Gonze
Aller à : navigation, rechercher

Dans le cochon tout est bon !

Dans la femme, ...           

...et dans l'homme?

 

Couverture Bréviaire 02.jpg

 

Á mon emmiellée, emmiellante, emmielleuse

Mmmmmmmmmmmmmmmh...

Á ma Mouse

 

 

Pour ce brouillon d'opuscule confondant histoires des langues parlante (Le mot!), goûtante (Le met!) et lèchante (Ma MIE!), Don Johan Pantacruelle, Abbé Prédicateur de la Motte, a collationné quelques quarante recettes, n'ayant d'autre pieuse intention que celle de mettre la plus bénite des eaux aux bouches de votre alter-ego. Bien qu'elles soient et resteront à jamais susceptibles de plus subtils assaisonnements, elle pourraient, avec votre complicité, déjà être éditées... en format de poche sur papier bible (ou hostie)?

A ce stade, certes fort cru, les voici, en version amuse-gueules informatiques:

... --- Piña Calienda ---  Fourrée de Boudeuse au Champagne Rose --- Une Perle pour une Plume --- La Galette de Reine --- Duo d’œufs brouillés --- De l'ail en chemise pour la Bien-Aimée --- Poilée Créole aux Petits Lardons --- Déglacée de petits pois & carottes --- Mignon Tartare --- Zizis de Scorpion en tortue dans leurs Auréoles de Belzébuth --- Galantine d'Hermès ou d'Aphrodite --- Queues de tigresses à la noix --- Rose en trois minutes et demi --- Joli petit fruit de la passion --- Une paire de douceurs démoniaques --- Renversée de Reinettes Étoilées en Reines-Claudes Crottées --- Tête de Turc --- Une chatte pour un chaton --- Dame Rose ou Dame Violette --- Délice d'Orient --- Peppered Pieces of Fur Pie --- Canard à l'Orange  --- Caramel en Fourrure --- D'entre Terre et Mer --- Baba au Rhum --- Poire d'Amourette --- With Vanille, Caramelle et/ou Chocolat --- Misérable et Merveilleux --- Duo de Fraises en sa Gelée de Groseilles aux Cornes de Capucine  --- Macarons Rose Bonbon --- Amandine aux Douces Saveurs --- Chocolat Bleu-Pâle --- Pain Retrouvé --- Marmelade de Baisers --- Rien qu'une Datte --- Truffes au Champagne --- Des pralines pour Valentine --- Dent pour Œil ---  Menu d'amouriage de l'entre-deux-guerres --- La 70-septième --- ...

ces délictueux délices étant à déguster dans le respect de quelques élémentaires règles de bienséance

  

Sainte Lucie par Domenico Beccafumi .jpg
  

Précision, pour les béotiens qui ne les auraient pas reconnues: La belle à la plate poitrine plate qui illustre la couverture avant de ce livre pie n'est autre que Sainte Agathe, peinte par Zurbaran. La belle qui illustrerait sa couverture arrière est Sainte Lucie, peinte par Domenico Beccafumi.

Autre précision, pour les mécréants qui l'ignoreraient: Agathe, jeune et jolie sicilienne du premier siècle après J-C, subit le martyre parce qu'en bonne chrétienne, elle préféra se destiner à l'éternelle étreinte de son divin Seigneur que de céder aux fugaces avances du notable païen que son sourire virginal avait emmiellé. Vinaigré, ce dernier ordonna au bourreau de lui arracher les laiteuses. Lucie, également sicilienne et tout aussi ravissante, suivit l'exemple de son ainée et fut martyrisée pour de semblables raisons. Ah, les hommes, quand ils tombent amoureux...

Ultime précision, pour les estomacs sensibles: Il paraît qu'au paradis, on pourra croiser Agathe sans avoir jamais ni faim ni soif. Sauf quand on croisera Lucie que l'on priera de ne pas seulement se laisser manger des yeux?

Petite précision arithmétique encore: Pourquoi 40 ? Mais parce qu'Alibaba et les 40 voleurs et la formule magique "Sésame, ouvre-toi" donnant accès à la caverne aux mille et un trésors. Un peu avant, c'était 36 pour en voir autant, des étoiles. Et avant encore, 22 car c'est toujours une aventure... Donc demain 77... ou 69? Que non,  six-cent-soixante-six! Mais alors, ne sera-ce pas un missel plutôt qu'un bréviaire? Plutôt un missel mis-sucre, me susurre Miss Ogresse.